:::

Rencontre entre Wang Yi et Wendy Sherman : Taïwan, priorité absolue des relations entre les États-Unis et la Chine

  • 27-07-2021
  • La Rédaction
Rencontre entre Wang Yi et Wendy Sherman : Taïwan, priorité absolue des relations entre les États-Unis et la Chine
Rencontre entre Wang Yi et Wendy Sherman(Wendy Sherman Twitter)

Le ministre des Affaires étrangères chinois Wang Yi (王毅) a rencontré Wendy Sherman, sous-secrétaire d'État américaine à Tianjin, en Chine, hier. Lors de cette rencontre, le ministre a mis en avant trois limites pour empêcher les relations sino-américaines de devenir incontrôlables, à savoir ne pas remettre en cause le système chinois, ne pas faire obstacle au développement de la Chine et ne pas porter atteinte à la souveraineté de la Chine sur les questions du Xinjiang, du Tibet, de Hong Kong et de Taiwan. Il a ajouté que Taiwan était la priorité absolue.

Wang Yi a ainsi affirmé que bien que les deux côtés du détroit ne soient « pas encore réunifiés », « le fait fondamental est que, (du point de vue de la Chine), les deux côtés appartiennent à une seule Chine et que Taiwan fait partie du territoire chinois, ce qui n'a jamais changé et ne changera jamais ». Si toute tentative pour l’indépendance de Taïwan « ose provoquer la Chine, le pays a le droit de l'arrêter par tous les moyens nécessaires ». Il a ainsi conseillé aux États-Unis de « tenir leurs engagements et d'agir avec prudence » sur la question de Taïwan.

Le porte-parole du Département d'Etat américain, Ned Price, a déclaré plus tôt que lorsque Wendy Sherman a rencontré Wang Yi, elle a exprimé son inquiétude concernant les actions de Pékin dans le détroit de Taiwan, sur le web, en mer de Chine orientale et en mer de Chine méridionale. Wendy Sherman s'est également déclarée préoccupé par la « répression anti-démocratique » de Hong Kong par la Chine, par le « génocide et les crimes contre l'humanité » continus au Xinjiang, par les violations des droits de l'homme au Tibet et par les restrictions à l'autorité des médias et de la liberté de la presse.

La porte-parole du ministère taïwanais des Affaires étrangères, Joanne Ou (歐江安), a exprimé sa sincère gratitude à cet égard. Elle a déclaré que l'affirmation fallacieuse et déformée des officiels chinois selon laquelle la souveraineté de Taiwan appartient à la Chine au cours des discussions est non seulement contraire aux faits, mais aussi à la sensibilisation internationale. Le ministère des Affaires étrangères a rappelé que Taiwan est un pays démocratique souverain et indépendant, et que sa souveraineté appartient aux 23,5 millions de Taïwanais.

Vos commentaires

Derniers articles de cette catégorieplus