:::

Radio Taiwan InternationalRadio Taiwan InternationalLa rentrée littéraire des villes taïwanaises

  • 15-09-2021
La ville en pratiques
La rentrée littéraire des villes taïwanaises (Photo Clément Tricot)

Dans ce nouvel épisode de la ville en pratiques, je vous propose une sélection d'ouvrages à lire si vous êtes intéressés par les villes taïwanaises. Les livres de qualité sur l'architecture, l'urbanisme ou les villes taïwanaises sont nombreux. Je vous en propose quelques-uns allant de l'architecture classique, des démarches communautaires et aux îlots de chaleur urbains.

Twitter : Clément Tricot

 

 

Parasitic Temples 

 

Certainement un ouvrage qui, selon moi, est l'un des meilleurs livres d'architecture à Taïwan publié au cours des 10 dernières années. Le livre s'intitule Parasitic Temples (寄生之廟). Publié en 2017, le livre parlera à tous ceux qui s'intéressent à l'architecture et aux villes taïwanaises. Le coeur de l'ouvrage s'intéresse aux multiples formes que peuvent prendre les temples dans les villes.

Willy, Po Wei Lai (賴伯威), auteur du livre, cofondateur de l'agence d'architecture Wells et fondateur de WillipodiA, précise que pour lui, les temples dans les espaces vides et excédentaires de l'environnement des villes de Taïwan constituent le caractère le plus remarquable de ces dernières et les distinguent de toutes les autres villes du monde. Ils sont considérés comme des parasites dans l'environnement des villes de Taiwan. Ils sont selon lui, Polythéistes, Omniprésents, envahissants et merveilleux.

Pour lui, les temples sont apparus dans les vides pour s'adapter à l'espace excédentaire de l'urbanisation. Ils commencent à se réduire à une occupation minimale. D'autres sont encastrés dans ou sur l'angle d'un bâtiment : sous un pont, sur un toit , au-dessus d'une rue, sur un rond-point,, avec des roues, aussi petit qu'une boîte ou aussi grand qu'une tour.

Dans ce livre, WillipodiA a observé et enregistré ces temples parasites au cours des deux dernières années (avant 2016) et a recueilli des centaines de cas, mais aussi des modèles de temples parasites dans l'environnement urbain et effectué cette recherche et cet enregistrement de ce phénomène urbain.

Les auteurs ont dressé une espèce de répertoire des temples, les ont catégorisés en fonction de leur forme, insertion dans l'environnement urbain, localisation... Ils ont réalisé des dessins d'architectures, des coupes ou des représentations schématiques des espaces urbains. Ils ont aussi ajouté des photos. C'est un ouvrage précieux car c'est un témoin rare dans sa justesse et précision d'un phénomène culturel, contemporain et architectural, propre à Taïwan. En plus de ça, le livre, assez précieux pour le souligner, est en anglais et mandarin. Je ne peux que vous le recommander.

 

 

Way to community Collaboration and placemaking (社區交往 : 臺北場所創生紀實)

 

Parmi les démarches collaboratives et de placemaking qui tentent de faire la ville avec les citoyens,  à Taïwan, il y a le mouvement Way to community. L'association communautaire Way to Community tente d'associer des communautés actives dans les recherches de solutions face à des problèmes ou des défis urbains. La démarche tente d'ouvrir différentes possibilités de régénération et de développement. En 2019, dans l'ouvrage Way to community : Documentaire sur le placemaking à Taipei, a recueilli 10 ans d'expérience d'actions urbaines expérimentales dans la capitale.

C'est un ouvrage précieux qui revient donc sur 10 ans de travail communautaire pour tenter de mettre en avant les communautés locales et leur rôle dans le développement urbain contemporain. 

L'ouvrage rassemble et inclut des cas pratiques de la participation de la population de Taipei à la planification communautaire entre 2009 et 2019, et en raison de la promotion de diverses actions de régénération urbaine dites bottom-up. La démarche Way to community a aussi invité de nombreux acteurs urbains et chercheurs internationaux à se joindre au dialogue, et a également promu plus de projets d'inspiration pour la coopération mutuelle. Il y a eu des invités, américains, japonais, thaïlandais, hollandais, etc. qui sont venus partager leur expérience. J'ai personnellement rejoins plusieurs démarches, en cours, parfois en m'impliquant directement, ou seulement en tant que bénévole ou observateur.

C'est un livre à mettre entre toutes les mains, que vous soyez citoyen et volontaire pour rejoindre une démarche collaborative, ou professionnel de l'urbanisme. Le livre plaira aussi aux personnes qui souhaitent comprendre les démarches démocratiques de Taïwan depuis les années 90.
 

Le dictionnaire illustré de l'architecture classique chinoise

 

Le dictionnaire est découpé en 30 chapitres, qui chacun détaillent des formes, concepts ou éléments de l'architecture classique chinoise. Ce n'est pas unique et propre à Taïwan mais permet d'en connaître un peu plus sur certains édifices à Taïwan. Chaque élément présenté est associé à une illustration ce qui permet de comprendre plus simplement le concept général ou le détail technique ou ornemental présenté.

Le rapport avec Taïwan est dans les temples, bâtiments ou édifices dans des styles d'architecture classique chinoise ou du moins qui reprennent des codes ou des éléments de plusieurs courants ou styles architecturaux en lien avec la province du Fujian.

 

 

Maisons taïwanaises et Maisons des rues taïwanaises

 

Ces deux livres sont propres à Taïwan. Le premier (圖解台灣民居) présente un vaste panel de constructions et donc de maisons taïwanaises historiques (époque de dynastie Qing, colonisation japonaise, maisons aborigènes, etc). Il ne présente cependant pas d'édifices contemporains. Le second (街屋台灣) comprend des élévations de façade de logements ou plutôt comme son nom l'indique de maisons qu'on peut voir dans les rues taïwanaises. Les illustrations sont accompagnés de texte pour replacer les constructions dans leur contexte.

 

 

Pourquoi l'été en ville devient-il de plus en plus chaud ?  (都市的夏天為什麼愈來愈熱?:圖解都市熱島現象與退燒策略)

 

Le livre revient sur le défi environnemental et urbain auquel sont confrontées les villes contemporaines, à savoir les îlots de chaleur urbain.Ce livre pose les questions suivantes, la ville se réchauffe-t-elle vraiment ? Quel est l'impact des températures élevées sur nos vies ? 

L'auteur compare l'hyperthermie urbaine à la fièvre des gens et expliquenqu'il y a des raisons à cela. Il se demande si en dehors du fait de toujours allumer les climatiseurs pour nous refroidir, nous pouvons trouver des stratégies plus efficaces pour réduire cette chaleur ?

L'auteur, Tzu-Ping Lin  (林子平) est professeur au département d'architecture de l'université nationale Cheng Kung. Il étudie ces phénomènes d'îlots de chaleur. Son livre, est décomposé en trois chapitres : phénomène, théorie et application. Il explique à l'aide d'illustrations et d'expériences le fonctionnement du phénomène et les raisons de ces réchauffements en ville, qui ne sont pas uniquement des raisons environnementales mais aussi issues de facteurs sociaux, économiques et urbains.

C'est un livre intéressant car il concerne Taïwan et ne reprend pas uniquement des modèles provenant d'autres types de climats, notamment de pays occidentaux comme c'est parfois le cas dans le domaine de l'urbanisme.

 

 

Cartes historiques hollandaises du 17e siècle (十七世紀荷蘭人繪製的台灣老地圖)

 

Ces deux livres présentent des cartographies de Taïwan réalisées au 17e siècle par les Hollandais. Ces livres font quelque peu vivre la découverte de l'île de Formose à travers de superbes illustrations, que ce soit de cartes, de dessins de côtes et autres. 

 

Animateur(s) de l’émission

Vos commentaires